Aller au contenu

NOTÉ 4.7/5 ⭑⭑⭑⭑⭑ - SATISFAITE OU REMBOURSÉE PENDANT 100 JOURS - LIVRAISON GRATUITE

QU'EST-CE QU'UNE INCONTINENCE PAR URGENTURIE ?

Une incontinence par urgenturie (vessie hyperactive) est un syndrome commun qui affecte des millions de femmes dans le monde. Elle se caractérise par le besoin impérieux d'uriner avec ou sans fuite involontaire, en urinant plus souvent que d'habitude et en se réveillant pour uriner deux fois ou plus dans la nuit sans cause pathologique évidente.

De nombreuses études ont montré que la prévalence chez les femmes de la population en général variait entre 9% et 43%. (1) L'énorme écart de prévalence conforte le sous-dénombrement dans les études en raison de la nature embarrassante des symptômes.

 

POURQUOI UNE INCONTINENCE PAR URGENTURIE ARRIVE-T-ELLE ?

Le problème réside dans ce qu'on appelle le muscle du détrusor, qui s'enroule autour de la vessie et permet à la vessie de se dilater et contracte la vessie pour libérer le contenu. Lorsque des capteurs situés dans la vessie sentent la vessie en expansion, cela indique au cerveau que la vessie se remplit d'urine, ce qui crée le besoin urgent d'uriner.

Normalement, la vessie permet la libération de l'urine au moment opportun. Une vessie hyperactive résulte principalement de contractions involontaires du muscle détrusor, malgré le manque d’urine pour dilater la vessie (2). En cas de perte de contrôle de l’activité du détrusor, la miction survient à un moment inopportun.

 

COMMENT TRAITER UNE INCONTINENCE PAR URGENTERIE ?

Avec le bon traitement, les symptômes peuvent être considérablement réduits. Le traitement implique la recherche de la cause première possible, la thérapie comportementale et la pharmacothérapie. Comme c'est généralement le cas, en l'absence d'un état normal, la thérapie comportementale et / ou les changements de mode de vie sont les options principales du traitement (3,4). La thérapie comportementale comprend la thérapie physique du périnée, qui repose sur des exercices de Kegel destinés à renforcer le périnée.

Les traitements non pharmacologiques nécessitent une éducation, une formation du périnée et un engagement, mais des études ont montré que la thérapie physique du périnée et la pharmacothérapie avaient des résultats à long terme similaires chez les femmes. (5) Les traitements non pharmacologiques peuvent être associé à une pharmacothérapie, si nécessaire, et sont non invasifs et ne présentent pas d’effets secondaires éventuels liés à la prise de médicaments. Ainsi, les exercices de Kegel offrent un moyen non invasif, sûr et efficace de traiter les symptômes d'une incontinence par urgenturie.

 

QUELS SONT LES MEILLEURS EXERCICES DE PÉRINÉE POUR TRAITER L’INCONTINENCE PAR URGENTURIE ?

Comme pour l'entraînement musculaire régulier, les muscles du périnée doivent être développés pour la force, l'endurance et la coordination. La vitesse de contraction musculaire joue un rôle dans la force, comme dans les muscles à contraction rapide, et dans l'endurance, dans les muscles à contraction lente. (6) Il est essentiel que les muscles du périnée puissent se contracter pendant de longues périodes, d'où l'accent mis sur les mouvements lents et les fibres musculaires à contraction lente. En résumé, les meilleurs exercices pour le périnée afin de traiter l’incontinence par urgenturie sont les exercices qui se concentrent sur les fibres musculaires à contraction lente du périnée.

 

COMMENT ENTRAINER DES FIBRES MUSCULAIRES LENTES CONTOURNANT LE PÉRINÉE ?

S'ils sont correctement réalisés, les exercices du périnée se concentrent sur les fibres à contraction lente, des mèches musculaires qui produisent moins de puissance et de force peuvent maintenir l'activité pendant de plus longues durée. On a constaté que l’entraînement des muscles du périnée atténuait les symptômes d’une vessie hyperactive et augmentait la qualité de vie des femmes (8). Il est donc essentiel que les personnes ayant une vessie hyperactive fassent une formation et ait une surveillance appropriée du périnée afin d'atténuer les symptômes.

Perifit a un programme d’entraînement conçu pour traiter l’incontinence par urgenturie et se concentre sur les muscles à contraction lente pour le développement de l’endurance. Il est nécessaire de surcharger (faire plus d’exercices que d’habitude) les muscles du périnée en augmentant les contractions de maintien pour assurer l’efficacité de l’entraînement (9).

Il faut préciser que pour un entraînement efficace et sûr d'une vessie hyperactive, les contractions de maintien pelvien ne doivent pas dépasser le temps indiqué dans le schéma d'entraînement, afin de ne pas induire de fatigue. Les informations et le schéma d'entraînement figurant dans Perifit peuvent également être montrés aux médecins dans le cadre du plan de traitement.

 

 

 Learn more about the benefits of Perifit:

 

 

 

References:

1 Corcos, J., Przydacz, M., Campeau, L., Witten, J., Hickling, D., Honeine, C., . . . Wagg, A. (2017). CUA guideline on adult overactive bladder. In Can Urol Assoc J (Vol. 11, pp. E142-173)

2 Srikrishna S, Robinson D, Cardozo L, Vella M. Management of overactive bladder syndrome.  Postgraduate medical journal. 832007. p. 481-6.

3 Wolz-Beck, M., Reisenauer, C., Kolenic, G. E., Hahn, S., Brucker, S. Y., & Huebner, M. (2017). Physiotherapy and behavior therapy for the treatment of overactive bladder syndrome: a prospective cohort study. Arch Gynecol Obstet, 295(5), 1211-1217. doi:10.1007/s00404-017-4357-1

4 Barkin, J., Habert, J., Wong, A., & Lee, L. Y. T. (2017). The practical update for family physicians in the diagnosis and management of overactive bladder and lower urinary tract symptoms. Can J Urol, 24(5s1), 1-11.

5 Azuri, J., Kafri, R., Ziv-Baran, T., & Stav, K. (2017). Outcomes of different protocols of pelvic floor physical therapy and anti-cholinergics in women with wet over-active bladder: A 4-year follow-up. Neurourol Urodyn, 36(3), 755-758. doi:10.1002/nau.23016

6 Powers S, Howley E. Exercise Physiology: Theory and application to fitness and performance. 6th ed. New York, NY: McGraw Hill; 2007.

7 Kegel exercises: A how-to guide for women. (2018). Retrieved from https://www.mayoclinic.org/healthy-lifestyle/womens-health/in-depth/kegel-exercises/art-20045283

8 Fitz, F., Sartori, M., Girao, M. J., & Castro, R. (2017). Pelvic floor muscle training for overactive bladder symptoms - A prospective study. Rev Assoc Med Bras (1992), 63(12), 1032-1038. doi:10.1590/1806-9282.63.12.1032

9 Powers S, Howley E. Exercise Physiology: Theory and application to fitness and performance. 6th ed. New York, NY: McGraw Hill; 2007.