Prendre soin de son périnée après l'accouchement

La vie avec un nouveau-né peut être une période merveilleuse, stressante, excitante et sans sommeil ! En plus des exigences de la parentalité, les mères doivent également penser à leur propre santé et à leur rétablissement, notamment en ce qui concerne leur périnée.

 

La vie avec un nouveau-né peut être une période merveilleuse, stressante, excitante et sans sommeil ! En plus des exigences de la parentalité, les mères doivent également penser à leur propre santé et à leur rétablissement, notamment en ce qui concerne leur périnée.

Immédiatement après l'accouchement (0-6 semaines)

Après un accouchement par voie basse :

  • Glaçons et surélévation (en position allongée) pour gérer la douleur et le gonflement du périnée.
  • Consommez des liquides et des fibres pour éviter la constipation et les efforts.
  • Essayez de ne pas soulever des objets plus lourds que votre nouveau-né.
  • Commencer à faire des contractions douces du plancher pelvien - seulement si vous vous sentez à l'aise pour le faire, et avec les conseils du corps médical qui vous suit.
  • Si vous avez des points de suture ou une déchirure périnéale, les soignants travailleront avec vous pour soigner vos points de suture et gérer la douleur
  • Commencer des exercices abdominaux doux pour travailler le diastasis recti.

Pour un accouchement par césarienne :

  • Vous pouvez commencer plus tôt les exercices doux du plancher pelvien si cela vous convient.
  • Essayez de ne pas soulever des objets plus lourds que votre nouveau-né.
  • Soutenir la plaie et les muscles abdominaux pour éviter la douleur et les efforts.
  • Le port d'une ceinture abdominale ou de supports abdominaux peut faciliter les mouvements.

En général, l'exercice au cours des 6 premières semaines après l'accouchement consiste à marcher confortablement et à effectuer des contractions douces du plancher pelvien, selon ce qui vous semble le plus confortable.

Reprise de l'exercice doux : (6-12 semaines)

Une fois que vous avez reçu le feu vert de votre obstétricien ou de votre médecin, il est généralement possible de commencer à faire des contractions douces du plancher pelvien et des exercices de base.

Travailler avec un kinésithérapeute spécialiste du plancher pelvien est le moyen le plus sûr de commencer à faire des exercices pour votre plancher pelvien, mais voici quelques conseils généraux :

  • Pratiquer des contractions du plancher pelvien plus longues
  • Pratiquer des contractions rapides du plancher pelvien, avec des mouvements de va-et-vient.
  • Augmenter la distance et l'intensité de la marche
  • Commencez à faire des exercices abdominaux légers (pas d'abdominaux) si vous n'avez pas de symptômes.
  • Commencer des exercices de résistance légers si vous n'avez pas de symptômes (fuites, lourdeur, douleur).
  • La natation et le vélo sont d'excellents exercices sans danger pour le périnée à ce stade.

Reprendre le sport et les exercices de haute intensité : (12 semaines et plus)

N'oubliez pas que chaque corps et chaque accouchement sont uniques. Ces périodes sont donc des directives générales à suivre après l'accouchement.

Augmenter la charge sur le plancher pelvien trop rapidement et sans renforcement adéquat peut augmenter le risque de dysfonctionnement du plancher pelvien. Il est donc préférable d'écouter votre corps et de reprendre lentement les activités de haut niveau.

  • La course et le sport doivent être introduits progressivement par intervalles (par exemple, marche 60 secondes, course 30 secondes, répétition).
  • La reprise d'une activité de haut niveau dépend de l'absence de symptômes.
  • La réalisation d'exercices du plancher pelvien en position debout, en marchant, en courant, etc. peut augmenter la force et l'endurance du plancher pelvien.

En plus de l'entraînement des muscles du plancher pelvien, il est recommandé de faire un bilan avec un physiothérapeute du plancher pelvien avant de reprendre le sport et l'exercice, afin de réduire tout risque potentiel d'apparition de problèmes du plancher pelvien.

Article rédigé par
Laura Justin
Physiothérapeute australienne qualifiée et agréée
Santé de la femme et de l'enfant
@thefamilyphysio

En savoir plus :