Ménopause et périnée

La ménopause est définie comme la dernière période menstruelle d'une femme, qui est confirmée après 12 mois sans règles (ou lorsque les ovaires sont retirés lors d'une opération chirurgicale).

Chez les femmes qui n'ont pas subi de chirurgie ou de dommages aux ovaires, la ménopause survient généralement entre 40 et 58 ans.

La péri-ménopause est la période de transition qui précède les dernières règles et se caractérise par des fluctuations des niveaux d'hormones et des symptômes. Cette phase peut durer jusqu'à 6 ans avant que la véritable ménopause ne se produise.

Quels changements se produisent pendant la ménopause ?

Les changements observés pendant la ménopause et la péri-ménopause sont dus à la fluctuation et au déclin éventuel des hormones, en particulier des œstrogènes.

En effet, les œstrogènes sont en charge de :

  • Stimuler la croissance du tissu mammaire
  • Maintenir le flux sanguin et la lubrification du vagin
  • de l'épaississement de la muqueuse utérine pendant le cycle menstruel
  • Maintenir l'élasticité de la muqueuse vaginale
  • De nombreuses autres fonctions, notamment la préservation de la densité osseuse.

Pendant la péri-ménopause, les niveaux d'œstrogènes fluctuent et deviennent imprévisibles. La production finit par tomber à un niveau très bas. Certaines femmes peuvent alors ressentir des symptômes tels que bouffées de chaleur, sueurs nocturnes, palpitations, maux de tête, insomnie, fatigue, perte osseuse, dépression et douleurs musculaires. Il peut également s'agir d'une période de changement de la fonction sexuelle, comme la sécheresse vaginale et une baisse de la libido. N'oubliez pas que tout le monde n'éprouve pas tous ces symptômes et que certaines personnes n'ont que des préoccupations minimes pendant cette phase de la vie.

Comment cela affecte-t-il mon périnée ?

Les œstrogènes jouent un rôle important dans le maintien de la solidité et de la souplesse des tissus de la vulve, du vagin, de la vessie et des muscles du plancher pelvien. Lorsque les taux d'œstrogènes diminuent à la ménopause, les tissus de la vulve, du vagin et de l'urètre peuvent s'amincir et perdre leur élasticité, la lubrification du vagin diminue et les muscles du périnée s'amincissent et deviennent moins souples.

Environ 50 % des personnes ménopausées décrivent avoir éprouvé des symptômes pelviens gênants tels que :

Des symptômes vaginaux/vulvaires :

  • Sécheresse
  • Brûlure/démangeaison
  • Raccourcissement et rétrécissement du vagin

Symptômes de la vessie :

  • Besoin urgent d'uriner (besoin d'aller plus souvent ou difficulté à se retenir)
  • Incontinence urinaire (fuites)
  • Infections de la vessie
  • Infections urinaires récurrentes (UTI)
  • Incontinence urinaire d'effort (fuites en cas de toux, d'éternuement ou d'exercice)
  • Douleur à la miction (dysurie)

Symptômes sexuels :

  • Douleur ou gêne lors des rapports sexuels (Dyspareunie)
  • Perte de la libido

Sentiment de pesanteur

  • Prolapsus des organes pelviens

Comment puis-je prendre soin de mon plancher pelvien pendant la ménopause ?

Il est prouvé que l'entraînement des muscles du plancher pelvien peut réduire les symptômes pelviens associés à la ménopause.

Un entraînement régulier des muscles pelviense - par le biais d'exercices du périnée ou de l'utilisation d'un appareil d'entraînement - peut réduire la perte de tonus ou de force musculaire qui se produit avec les changements hormonaux de la ménopause. Des muscles périnéens forts et en bonne santé se placent comme un hamac sous les organes pelviens et les soulèvent et les soutiennent, réduisant ainsi la lourdeur ou le gonflement du vagin (prolapsus). Ces muscles fournissent également un support de fermeture à l'urètre et réduisent l'incontinence urinaire.

De plus, une perte de la fonction sexuelle est souvent signalée par les personnes en ménopause. Pour réduire ces effets, le maintien d'un plancher pelvien fort grâce à un entraînement des muscles du plancher pelvien peut augmenter les sensations sexuelles et l'orgasme des deux partenaires. Pour celles qui souffrent de sécheresse vaginale, des crèmes topiques à base d'œstrogènes peuvent être appliquées dans le vagin pour réduire la sécheresse, les démangeaisons et les brûlures, et augmenter le plaisir pendant les rapports sexuels.

Autres conseils pour une vie saine pendant la ménopause

Il est important de rester en forme et actif.ve pendant la ménopause pour le bien-être général et la réduction des symptômes de la ménopause. L'entraînement musculaire avec résistance (comme la musculation) peuvent aider à maintenir le tonus et la masse musculaires qui sont souvent affaiblis avec les changements hormonaux de la ménopause.

Les exercices de port de poids, comme la marche ou la course, sont également importants, car ils contribuent à maintenir la densité et la solidité des os. Cela est d'autant plus important pendant et après la ménopause, car les femmes qui se trouvent dans cette phase courent un risque accru d'ostéoporose et de fractures.

Le fait de rester actif et de bien manger contribue également à maintenir un poids sain et à réduire le risque d'affections telles que les maladies cardiovasculaires et la dépression, qui touchent aussi plus fréquemment les femmes après la ménopause.

Si vous ressentez des symptômes liés aux changements de la ménopause, parlez-en à votre professionnel de la santé, car il peut vous aider à préserver votre santé et vos hormones pendant cette période quelque peu turbulente.

Article rédigé par
Laura Justin
Physiothérapeute australienne qualifiée et agréée
Santé des femmes et des enfants
@thefamilyphysio

En savoir plus :