La grossesse est une période de grands changements dans la vie et le corps d'une femme ! En plus de penser à toutes les nouvelles exigences nécessaires pour nourrir votre bébé en pleine croissance, prendre soin de votre corps et le préparer à l'accouchement est un aspect important de la grossesse.

Alors que votre bébé et votre ventre grandissent, votre périnée change également.

Qu'arrive-t-il au périnée pendant la grossesse ?

Le périnée et ses muscles ont une charge de travail accrue pendant la grossesse : ils doivent supporter le poids du bébé qui grandit, tout en s'assouplissant et en s'étirant pour être prêts à laisser passer le bébé à la naissance.

Que vous accouchiez par voie vaginale ou par césarienne, les muscles de votre périnée seront affectés par les changements hormonaux et le poids du fœtus en pleine croissance. De plus, lors d'un accouchement par voie vaginale, les muscles du plancher pelvien subissent des étirements et des tensions considérables. Cependant, ne pensez pas qu'une césarienne pour met à l'abri de dysfonctionnements : au contraire, lors d'une césarienne, l'intervention chirurgicale à travers plusieurs couches musculaires peut entraîner une récupération plus lente et un affaiblissement significatif de la paroi abdominale.

Quels sont les signes d'un périnée affaibli ?

Un périnée qui ne fonctionne pas bien peut entraîner une incontinence urinaire et fécale (fuites), ou la sensation de ne pas pouvoir se retenir d'aller aux toilettes aussi bien ou aussi longtemps qu'on le devrait. Un prolapsus des organes pelviens (aussi appelé descente d'organe) peut également se produire. Cela arrive lorsque les organes pelviens se gonflent dans les parois du vagin et donnent une sensation de "lourdeur". Une faiblesse du périnée peut également contribuer à des douleurs de la ceinture pelvienne et aux douleurs lombaires, fréquentes chez la femme enceinte ou venant d'accoucher.

Plusieurs facteurs de risque peuvent augmenter le risque de blessure périnéale pendant l'accouchement :

  • Bébé de poids élevé à la naissance
  • Accouchement assisté par des instruments (forceps, ventouse)
  • Primiparité (premier bébé)
  • Travail et/ou accouchement déclenché
  • Bébé positionné en siège
  • Épisiotomie (incision chirurgicale dans le périnée, réalisée pour réduire le risque de déchirures plus importantes pendant l'accouchement).

Votre équipe obstétricale travaillera en étroite collaboration avec vous tout à long du travail et de l'accouchement pour réduire au maximum le risque de blessure périnéale. Cependant, les déchirures ou épisiotomies ne sont malheureusement pas évitable de façon systématique.
Pour les femmes ayant subi des lésions périnéales, il est possible de travailler avec un professionnel de santé (médecin, sage femme, kinésithérapeute) pour retrouver la force, la tonicité, et la fonction intégrale de leur plancher pelvien.

Que puis-je faire pour mon périnée pendant la grossesse ?

Entraînements du plancher pelvien - Phase de relaxation

Pendant la grossesse, il est important d'exercer son périnée pour le préparer à l'accouchement et le protéger autant que possible des lésions. Mais cela ne concerne pas seulement les exercices de renforcement, mais surtout un périnée souple. En effet, il est important que votre périnée soit capable de se relaxer pour lui permettre de s'ouvrir et de se dilater dans la perspective d'un accouchement par voie basse. Pour cela, un.e thérapeute spécialisé.e (kinésithérapeute spécialisé.e en pelvi-périonéologie par exemple) peut vous proposer un programme individuel d'exercices sûrs du périnée tout au long de votre grossesse. 

Entraînement du plancher pelvien - Phase de renforcement

Les avantages d'un plancher pelvien sain et tonique sont nombreux. L'exercice de ces muscles avant et pendant la grossesse peut atténuer l'affaiblissement des muscles causé par la contrainte de porter un bébé pendant 9 mois, réduire le risque de blessure pendant un accouchement par voie vaginale et accélérer la récupération après l'accouchement. Il a même été démontré qu'un périnée puissant pouvait réduire la durée du travail pendant l'accouchement !

La plupart des sondes de renforcement périnéal n'ayant pas été testés sur des femmes enceintes, nous ne recommandons pas d'utiliser cette méthode pendant la grossesse pour entraîner votre périnée. Pendant cette période, nous vous recommandons de pratiquer d'autres méthodes, comme les exercices de Kegels sans sonde, le yoga prénatal ou le Pilates.

Massage du périnée

Certaines études ont montré les avantages potentiels du massage périnéal pour réduire le risque de déchirure du périnée  pendant un accouchement par voie basse. À partir de la 34e ou 35e semaine de grossesse, la personne enceinte (ou son partenaire) peut commencer à masser son périnée 1 à 2 fois par semaine, pour une durée maximale de 5 minutes par séance. 

Il existe plusieurs techniques de massage du périnée. Toutes impliquent généralement l'insertion d'un ou deux doigts lubrifiés à environ 5 cm dans le vagin et l'application d'une légère pression vers le bas (vers l'anus) et sur le côté du vagin jusqu'à ce qu'une très légère sensation de picotement ou de brûlure soit ressentie. L'étirement est maintenu pendant environ 2 minutes, puis les doigts sont repositionnés (Royal Australian College of General Practitioners).

Maintenir un transit intestinal sans souci 

Un autre moyen important de prendre soin de votre périnée pendant la grossesse est d'éviter d'être constipée ou de faire des efforts pour aller à la selle. Les changements hormonaux de la grossesse ralentissent naturellement les mouvements de la muqueuse intestinale, ce qui signifie qu'il est fréquent que les femmes enceintes soient constipées. Le fait de pousser ou de forcer pour aller à la selle sollicite le plancher pelvien et peut entraîner des problèmes tels que des hémorroïdes. Le maintien d'un apport hydrique adéquat (boire suffisamment d'eau, voire de l'eau enrichie en magnésium), une alimentation riche en fibres et un exercice physique modéré sont de bons moyens de favoriser le transit intestinal et de protéger votre périnée.

Que faire si j'ai un périnée hyperactif ?

Certaines femmes souffrent d'une hyperactivité du périnée, caractérisée par "crispation" plus ou moins constante des muscles de leur périnée. Cela signifie que les muscles du plancher pelvien ont du mal à se détendre, et sont maintenus dans un état de légère contraction. Ce n'est pas optimal et cela ne signifie pas nécessairement que le plancher pelvien est sain et fort !

Si un professionnel de santé pour a partagé un diagnostique de périnée hyperactif avant votre grossesse, ou si vous ressentez des douleurs pelviennes ou pendant les rapports sexuels, des difficultés à vider votre vessie ou bien que vous avez de fréquentes infections urinaires, la phase de relaxation de votre entraînement du périnée est d'autant plus importante. Des données suggèrent que les périnées dit hypertoniques peuvent être liés à une phase de " poussée " plus longue au cours du travail de l'accouchement, mais - rassurez-vous ! - cela n'est pas associé à un risque accru de complications.

Si vous pensez souffrir d'une hyperactivité du périnée, consultez un professionnel de santé sage femme, kinésithérapeute) pour connaître les meilleures façons de faire des exercices et de détendre votre plancher pelvien pendant la grossesse.

 

Article rédigé par
Laura Justin
Physiothérapeute australienne qualifiée et agréée
Santé des femmes et des enfants
@thefamilyphysio

EN SAVOIR PLUS :

La grossesse est une période de grands changements dans la vie et le corps d'une femme ! En plus de penser à toutes les nouvelles exigences nécessaires pour nourrir votre bébé en pleine croissance, prendre soin de votre corps et le préparer à l'accouchement est un aspect important de la grossesse.